Zoom sur le Centre Commun de RMN (CCRMN)

Le portail MEANS vous propose régulièrement un « zoom sur » l’un de ses membres (plateforme ou un laboratoire). C’est dans ce cadre que Anne Baudouin, Responsable du CCRMN, a accepté de répondre à nos questions.

Présentez-nous en quelques mots votre structure et les ressources technologiques que vous mettez à disposition des utilisateurs.

Nous sommes une plateforme de service en RMN, et disposons de 4 spectromètres solution de 300 à 500 MHz. Nos passeurs d’échantillons nous permettent d’avoir un gros débit d’analyse : environ 40 000 par an. Cette technique étant vraiment essentielle pour les chimistes, (ce que je sais bien, en tant qu’ancienne chimiste !), nous avons à cœur d’avoir un fonctionnement très souple et d’être très réactifs pour qu’ils aient leurs résultats d’analyse rapidement. Nous avons en projet d’étendre notre gamme de services à la RMN à l’état solide et à la HRMAS pour l’étude des solides « mous » comme les gels, les végétaux, les tissus biologiques.

Quels types de services en lien avec ces ressources technologiques proposez-vous ?

Nous proposons à la fois la réalisation d’analyses entièrement par nos soins, les analyses plus ou moins assistées par le personnel du CCRMN ou la mise à disposition pure et simple de notre matériel après formation. Si les utilisateurs n’ont pas les compétences en interne, ils peuvent aussi faire appel à nous pour le traitement de leurs spectres, l’interprétation de leurs données, des études de faisabilité, la recherche bibliographique. Depuis peu nous proposons aussi de la formation professionnelle pour les techniciens ou ingénieurs en charge d’appareils ou de plateformes de RMN.

Vos ressources sont-elles ouvertes à tous les utilisateurs lyonnais et non lyonnais ? Entreprises ou académiques ?

Nous travaillons essentiellement avec les chercheurs de l’université Lyon1, mais nos services sont accessibles à toute personne, structure ou laboratoire, public ou privé, qui en aurait besoin.

Quels faits marquants récents impliquant votre plateforme sont à souligner ?

Nous nous sommes lancés il y a deux ans dans une démarche qualité, avec un objectif de certification ISO 9001 d’ici 2 ans. Beaucoup de gens, et notamment les responsables de plateformes ou services communs ont une image très négative de la qualité : il est vrai que mon premier contact avec cette discipline il y a 15 ans a été plutôt catastrophique :   monceaux de procédures inapplicables et extrêmement contraignantes, qui en plus n’assuraient même pas la traçabilité et la qualité des analyses … La situation a beaucoup évolué, et je suis convaincue qu’avec les outils plus récents, notamment la norme ISO 9005 : 2015, on peut en faire un véritable outil au service de nos métiers, et même améliorer l’organisation d’un service en mettant à plat toutes ses activités. Nous n’avançons pas très vite, car c’est en plus de notre travail habituel, et il est difficile de trouver de l’aide, mais je suis déterminée, nous y arriverons !

Y-a-t-il une ressource technologique, et compétence associée, que vous souhaiteriez tout particulièrement mettre en avant au sein de votre structure ?

Une de nos spécialités est d’avoir un passeur d’échantillons refroidi, qui permet de garder au frais les échantillons sensibles en attendant le moment de leur analyse. Nous avec également des accessoires permettant de réaliser les analyses à froid jusqu’à -100 degrés. Nous avons des projets d’investissement et de réorganisation de notre plateforme, mais qui ne sont pas avancés pour pouvoir en parler en détail. Cela fera peut-être l’objet d’un nouveau « zoom sur… ».

Qu’attendez-vous d'un portail comme MEANS pour votre activité ? Quel intérêt pour votre structure ? Pour l’Université dans son ensemble ?

Pour l’université c’est sans aucun doute un bon moyen de valoriser les compétences de ses agents et le matériel disponible dans les laboratoires de recherche. Cela permet également de tisser de nouveaux liens entre recherche publique et privée ce qui  mon sens est essentiel, car nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres. D’un point de vue plus personnel, l’intérêt est d’être facilement en contact avec d’autres services d’analyse et d’autres responsables de plateforme, pour comparer nos pratiques (en ce qui concerne la qualité par exemple !), l’organisation, trouver de l’aide parfois !

 

 

 

Contact : Anne Baudouin

Lien utiles : Page MEANS / Site web

MEANS

Coordonnées


Comité de pilotage

Composition :

  • en cours de constitution

Cellule MEANS

  • S. Gavarini : CTµ, FRAMA/ICL/BioEnvis – Coordinateur (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • E. Jeanneau : CDHL, ICL (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • P. Pittet : NanoLyon, FRAMA et ICL (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • J. Briolay : DTamb, BioEnvis (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • C. Oger : PRABI, BioEnvis (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • C. Pera : Modélisation et Sc. numérique Fr FLMSN (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • R. Chiriac : Analyse thermique, ICL (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • Anne Baudouin (CCRMN)
  • Virginie Gueguen-Chaignon (PSF)
  • Brigitte Prevel (ILMTECH)