Zoom sur la plateforme Nanolyon

Le portail MEANS vous propose régulièrement un « zoom sur » l’un de ses membres (plateforme ou un laboratoire). C’est dans ce cadre que Patrick Pittet, Responsable opérationnel de la Plateforme Nanolyon et Jean-Louis Leclercq, Directeur adjoint délégué à la technologie de l'INL, ont accepté de répondre à nos questions.

Présentez-nous en quelques mots votre structure et les ressources technologiques que vous mettez à disposition des utilisateurs.

Identifiée nationalement comme plateforme de proximité depuis 2002, Nanolyon est la plateforme technologique de l’Institut des Nanotechnologies de Lyon (INL – UMR 5270). Elle comprend ~1500m² d’espaces technologiques et expérimentaux (dont 825m² de salle blanche) répartis sur le campus Lyon-Tech La Doua et sur le campus Ecully Lyon-Ouest. Nanolyon regroupe les moyens et expertises de l’INL dans les domaines de la croissance des matériaux, des technologies de micro- et nano- fabrication, de la bio ingénierie pour la santé et de la caractérisation multi-échelle (du matériau au dispositif). L’appui technique sur Nanolyon est assuré par une vingtaine de personnels (11 équivalents temps plein).

Quels types de services en lien avec ces ressources technologiques proposez-vous ?

La plateforme Nanolyon est largement ouverte que ce soit à la communauté académique mais aussi à des partenaires industriels (PME, start-ups et grands groupes) tant au niveau local, régional que national. A noter que Nanolyon dispose de tarifs auditables qui facilitent la justification des dépenses auprès des organismes financeurs (Région, ANR, Europe, CIR, …).

Vos ressources sont-elles ouvertes à tous les utilisateurs lyonnais et non lyonnais ? Entreprises ou académiques ?

Il existe 3 modalités pour interagir avec Nanolyon : (i) MODE AUTONOME : les utilisateurs utilisent par eux-mêmes les ressources Nanolyon après formation et habilitation, (ii) MODE PRESTATION : les réalisations sont prises en charge par le personnel INL, (iii) MODE COLLABORATIF : Les développements et travaux de recherche sont réalisés dans le cadre d’une convention de collaboration avec l’INL. Il est également possible de mettre en place des actions de formation continue qui s’appuient sur l’expertise de l’INL et sur les ressources de Nanolyon.

Quels faits marquants récents impliquant votre plateforme sont à souligner ?

On peut citer un projet de recherche initié par des chercheurs de l’INL et de l’IMP Lyon s’appuyant sur les moyens de Nanolyon pour développer un procédé de lithographie verte. Cette approche innovante basée sur des polymères naturels issus de la biomasse a reçu le Trophée de la Recherche Publique « Energie-Environnement-Climat 2015 » et se poursuit aujourd’hui dans le cadre du projet ANR Lithogreen coordonné par l’INL. On espère que les utilisateurs de Nanolyon bénéficieront prochainement des retombées de ce projet pour mettre en œuvre des procédés technologiques plus respectueux de l’environnement.

Il nous semble que la collaboration mise en place en 2016 entre la startup Laclarée et l’INL constitue également un fait marquant pour Nanolyon. Cette collaboration prend différentes formes qu’il s’agisse du développement conjoint de procédés technologiques, de la mise en œuvre de ces procédés sur les installations Nanolyon directement par les personnels Laclarée ou encore de la supervision conjointe de projets de recherche d’étudiants de master.

Par quel biais les utilisateurs de votre plateforme entendent-ils généralement parler de votre structure ?

Nanolyon est relativement bien connue des partenaires académiques au niveau local mais aussi régional et national de par son appartenance à l’alliance Carat (partenariat avec la Plateforme de Technologie Avancée de Grenoble) et au réseau RENATECH+ du CNRS. Les sites internet de l’INL (https://inl.cnrs.fr/nanolyon/), de l’alliance Carat et le portail MEANS contribuent également à faire connaitre Nanolyon.

Qu’attendez-vous d'un portail comme MEANS pour votre activité ?

Le portail MEANS est un outil très utile et pratique pour faire connaître Nanolyon et son parc d’équipements. Alors que je le pensais très orienté vers les partenaires industriels, il s’est montré également bien adapté pour présenter les ressources Nanolyon auprès de partenaires académiques : on accueille par exemple aujourd’hui un groupe de recherche de l’ENS qui a connu Nanolyon via le portail MEANS.

 

Contact : Patrick Pittet

Lien utiles : Page MEANS / Site web

NANOLYON | INSAVALOR - R&D / Valorisation

MEANS

Coordonnées


Comité de pilotage

Composition :

  • en cours de constitution

Cellule MEANS

  • S. Gavarini : CTµ, FRAMA/ICL/BioEnvis – Coordinateur (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • E. Jeanneau : CDHL, ICL (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • P. Pittet : NanoLyon, FRAMA et ICL (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • J. Briolay : DTamb, BioEnvis (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • C. Oger : PRABI, BioEnvis (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • C. Pera : Modélisation et Sc. numérique Fr FLMSN (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • R. Chiriac : Analyse thermique, ICL (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • Anne Baudouin (CCRMN)
  • Virginie Gueguen-Chaignon (PSF)
  • Brigitte Prevel (ILMTECH)