Interview "Flash"

La Société ATTOM utilisatrice du portail MEANS s'est prêtée au jeu de l'interview "flash" :

 

 Pouvez-vous nous décrire votre société en quelques mots :

ATTOM a été créé en 2016 en commençant par une activité de prototypiste généraliste avec une coloration mécatronique. La société a évolué vers un modèle de bureau d’étude en se spécialisant il y a deux an dans le domaine médical. Nos clients sont des grands comptes des dispositifs médicaux ou des professionnel de santé, notamment les  chirurgiens concepteurs. Aujourd’hui l’entreprise se positionne comme un centre de R&D autour de quatre grandes activités : comprendre, résoudre, développer, fabriquer. A partir de 2021 ATTOM sera labellisé ISO 13485 pour fabriquer des dispositifs médicaux.

 

Quels sont vos liens avec le milieu académique ?

Nous sommes en liens avec les labos et nous embauchons des jeunes docteurs qui viennent de soutenir leur thèse afin d’assurer de nouvelles missions de R&D . Une première collaboration pour une thèse CIFRE verra le jour en septembre 2021.

 

Quel intérêt voyez-vous en tant que société privée à une initiative comme le portail MEANS ?

De par notre nature de centre de R&D nous touchons beaucoup de sujets et nous ne pouvons pas disposer de tous les équipements en interne. Un tel portail nous permet de bénéficier d’un grand nombre de ressources et d’expertises. Nous pouvons rester agiles, répondre rapidement à nos clients sur des demandes très variées.

La classification du portail et les options de recherche permet de cibler facilement une ressource. La possibilité de contacter directement le responsable via le portail est un gain de temps très appréciable pour une entreprise qui a besoin de réactivité. Le portail MEANS est notre premier réflexe quand nous avons besoin d’un nouvel équipement. Plus il y aura de ressources technologiques, plus notre recherche sera facilitée.

 

Pouvez-vous détailler la collaboration avec un laboratoire initiée suite à une prise de contact via le portail MEANS :

Nous travaillions sur un procédé innovant pour microstructurer une surface de titane avec création de nanotube. Nous cherchions à caractériser les résultats de notre procédé et nous avions donc besoin d’un microscope qui permet de travailler à cette échelle. Le portail MEANS nous a permis d’identifier la plateforme technologique CTµ (Centre Technologique des Microstructures). Nous avons déposé les échantillons le lendemain et avons eu quelques échanges avec la technicienne du laboratoire pour préciser l’objet de notre recherche. Nous avons pu récupérer les résultats le surlendemain. Nous avons ensuite retravaillé le procédé pour créer des nanotubes de la longueur dont nous avions besoin. Rapide, abordable, précis.

 

Si vous deviez qualifier le portail MEANS en quelques mots que diriez vous ?

L’endroit pour avoir une vision d’ensemble des techno accessibles. Pratique, rapide, efficace !

 

New : Le périmètre du portail MEANS s'élargit

Le périmètre du portail MEANS s'élargit à l'ensemble de la COMUE (Site Lyon/Saint-Etienne).

Toute ressource technologique, ou autre donnée/produit valorisable, proposée par une plateforme ou un laboratoire de l'Alliance Lyon/Saint-Étienne est potentiellement éligible pour apparaître sur le portail MEANS.

Le portail est à présent opéré par la Fabrique de l'Innovation / Université de Lyon, dans le cadre de sa fonction CONNECT.

A très bientôt sur MEANS 2.0 !

 

Semaine de l'innovation "In Situ"

Les plateformes membres du Portail MEANS vont participer  à la Semaine de l'Innovation "In Situ" organisée par l'Université de Lyon du 26 novembre au 04 décembre 2019.

IN-SITU est une semaine d’événements dédiée à l’innovation et qui a pour objectif de mettre en valeur tous les services, structures et initiatives permettant aux acteurs socio-économiques (entreprises, associations, collectivité, etc.) d’innover en partenariat avec l’Université de Lyon.

Pour tout renseignement : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le CTµ fait son concours photo

La plateforme de microscopie (CTµ) de l’Université Claude Bernard Lyon 1, membre de MEANS.FR, a organisé son concours photo annuel. Ce concours est toujours l'occasion d'admirer les formes insolites, poétiques ou amusantes que la science soumet à notre regard. Ci-dessous les 3 lauréats au titre de l'année 2019. N’hésitez pas à vous rendre sur le site web du CTµ pour consulter l'ensemble des images du concours, ou bien directement sur la plateforme (DOUA, Bâtiment Darwin B, RDJ), où les images seront affichées pendant un an. Cela vaut le détour !

 

 

Du nouveau à l'IPNL pour l'analyse de traces dans les matériaux

Un bel exemple de synergie entre les besoins de l’Enseignement et de la Recherche. Le groupe MIRRA (Matériaux sous IRRAdiation) de l’IPNL a acquis en 2019 un nouveau détecteur germanium puits. Ce détecteur ultra-performant de marque Canberra (r) permet une détection de rayonnements dans un angle solide de 4 Pi. Cela représente un gain d’un facteur 2 à 3 par rapport aux détecteurs qui équipaient le laboratoire jusqu’à présent. Ce détecteur servira à de nombreuses formations initiales qui utilisent la plateforme pédagogique « Radioactivité : Mesures et applications » de l’IPNL. Il permettra un gain en sensibilité notoire et aussi la mise en évidence d’effets d’empilement dans le cas de rayonnements gammas détectés en cascade. Ce détecteur sera aussi très utile en Recherche puisque, couplé à l’accélérateur de particules 4 MV de l’IPNL, il permet la détection d’éléments légers avec une sensibilité accrue. A titre d’illustration, le montage a déjà fait ses preuves très récemment pour le dosage de traces de fluor dans des couches minces de SnO2 fabriquées par des collègues de CPE et IRCELYON, avec pour application le domaine de l’énergie. D’autres éléments légers d’intérêt pour l’énergie ou l’environnement peuvent ainsi être quantifiés par réaction nucléaire (technique NRA) avec une précision accrue et de façon non destructive, comme par exemple l’azote. Cet appareillage vient compléter les équipements déjà installés sur l'accélérateur de particules de l'IPNL qui permettent le dosage des éléments légers allant de l'hydrogène au sodium (NRA), ainsi que celui des éléments plus lourds par la technique conventionnelle de rétrodiffusion élastique d'ions (RBS).

Pour tout renseignement : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (Responsable Plateforme Faisceaux d'Ions de l'IPNL)

 

MEANS

Coordonnées


Comité de pilotage

Composition :

  • en cours de constitution

Cellule MEANS

  • S. Gavarini : CTµ, FRAMA/ICL/BioEnvis – Coordinateur (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • E. Jeanneau : CDHL, ICL (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • P. Pittet : NanoLyon, FRAMA et ICL (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • J. Briolay : DTamb, BioEnvis (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • C. Oger : PRABI, BioEnvis (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • C. Pera : Modélisation et Sc. numérique Fr FLMSN (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • R. Chiriac : Analyse thermique, ICL (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • Anne Baudouin (CCRMN)
  • Virginie Gueguen-Chaignon (PSF)
  • Brigitte Prevel (ILMTECH)