• Accueil
  • Actualités
  • Zoom sur
  • Zoom sur le Centre Commun de Spectrométrie de Masse (CCSM)

Zoom sur le Centre Commun de Spectrométrie de Masse (CCSM)

Le portail MEANS vous propose régulièrement un « zoom sur » l’un de ses membres (plateforme ou un laboratoire). C’est dans ce cadre que Élodie Fromentin, Responsable du CCSM, a accepté de répondre à nos questions.

Présentez-nous en quelques mots votre structure et les moyens d'analyse ou d’expérimentation que vous mettez à disposition des utilisateurs.

Le Centre Commun de Spectrométrie de Masse (CCSM) est une plateforme technologique qui met à disposition quatre spectromètres de masse et trois agents à temps plein au service de la recherche académique et des industriels. Le CCSM possède les équipements suivants :
- Trois spectromètres de masse haute résolution (mesure de la masse monoisotopique inférieure à 5 ppm) dont un couplé à un équipement de chromatographie liquide ultra haute performance (UHPLC) et un couplé à de la chromatographie gazeuse (GC).
- Un spectromètre avec analyseur trappe ionique, permettant de fragmenter plusieurs fois une même molécule et ainsi obtenir des informations sur sa structure chimique.
- Diverses sources d'ionisation qui offre la possibilité d'analyser un large panel de molécules : ionisation chimique (CI), impact électronique (EI), ionisation par électronébullisation (ESI), ionisation chimique à pression atmosphérique (APCI), ionisation cold-spray (CSI), désorption-ionisation par électronébullisation (DESI) et sonde d’analyse de solide à pression atmosphérique (DIP). Cette variété de sources permet d'analyser des molécules de faibles et hautes masses molaires, ainsi que des édifices moléculaires instables à température ambiante. Certaines sources permettent également l'analyse d'échantillons solides.
- Des logiciels de traitement des données qui permettent de déterminer une formule brute à partir de la mesure de masse et du profil isotopique ou encore la comparaison du spectre de masse mesure à des bases de données.

Quels types de services en lien avec ces ressources technologiques proposez-vous ?

Plusieurs services sont proposés. Une discussion préalable avec nous permet de définir l’analyse ou l’étude appropriée à réaliser. Concrètement, les équipements du CCSM permettent de :
- Confirmer la synthèse d'une molécule via la mesure précise de sa masse monoisotopique (<5 ppm)
- Identifier une molécule ou un polymère inconnu(e) grâce à la mesure précise de la masse et grâce à la fragmentation
- Identifier les différents composés d'un mélange
- Quantifier une molécule dans un échantillon
Le CCSM possède une importante variété de sources d'ionisation qui permettent de s'adapter à la plupart des composés organiques (composés volatils, composés non-volatils, composés instables à température ambiante, complexes, protéines etc.).

Vos moyens sont-ils ouverts à tous les utilisateurs lyonnais et non lyonnais ? Industriels ou académiques ?

Les ressources du CCSM sont ouvertes à tous : académiques et industriels de toute la France. Pour les académiques, des prestations prédéfinies ainsi que le montant de ces prestations sont disponibles auprès du compte-rendu du Conseil d'Administration de l'Université du 11 Décembre 2020. Pour les industriels, il convient de nous contacter par e-mail ou téléphone afin de définir la prestation la plus appropriée au besoin et de définir le délai d'analyse. Suite à cette discussion, un devis est proposé.

Quels faits marquants récents impliquant votre plateforme sont à souligner ?

L'année 2020 a été un peu particulière, mais en premier lieu il y a eu l'arrivée en Février 2020 d'une nouvelle responsable (Elodie Fromentin elle-même). J'ai pour principale mission de gérer la plateforme, notamment de gérer les demandes d'analyse provenant des industriels ou de développer des méthodes LC-MS ou GC-MS. J'ai réalisé un doctorat sur la caractérisation de produits de dégradation des polymères dans le contexte du stockage des déchets nucléaires. J'ai ensuite travaillé dans l'industrie pharmaceutique en tant qu'ingénieur expert en spectrométrie de masse. Ma principale mission était d'identifier des impuretés inconnues issues de la synthèse de produits organiques.
Ensuite, durant le premier confinement, le CCSM a animé trois webinaires sur la spectrométrie de masse à destination de ses utilisateurs afin de mieux connaître les possibilités qu’offre cette technique analytique.
La plateforme a également investi en 2020 dans du matériel informatique : mise à jour windows 10 des ordinateurs de pilotage des équipements, mise à jour des logiciels, accroissement de l'espace de stockage des données (le CCSM stocke les données brutes générées par les analyses pendant 5 ans).
L'objectif 2021 du CCSM est d'acquérir de nouvelles compétences sur l'analyse des molécules biologiques (protéines et peptides, oligosaccharides, métabolites) afin de répondre au mieux à l'intérêt croissant pour ce type de molécules. Les trois agents du CCSM ont obtenus un financement partiel de l'université et du CNRS afin de suivre une formation de 4 jours sur cette thématique.

Y-a-t-il une ressource technologique, et compétence associée, que vous souhaiteriez tout particulièrement mettre en avant au sein de votre structure ?

Le CCSM possède une source ionisation cold-spray (CSI). Cette source permet l'ionisation d'analytes à basse température (-20°C par exemple, contre plusieurs dizaines de degrés Celsius pour les autres types de source), ce qui permet de caractériser des molécules ou édifices moléculaires instables à température ambiante ou présentant des liaisons très faibles.

Qu’attendez-vous d'un portail comme MEANS pour votre activité ?

Le portail MEANS permet au CCSM d'être davantage référencé sur internet. Il permet aux personnes connaissant le portail d'être redirigées vers le CCSM si elle ont un besoin en spectrométrie de masse. Il permet également de rediriger des clients vers des équipements plus adaptés à leur besoin et qui sont ouverts ou dédiés à la prestation.

 

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lien utiles : Page MEANS / Site web

MEANS

Coordonnées


Comité de pilotage

Composition :

  • en cours de constitution

Cellule MEANS

  • S. Gavarini : CTµ, FRAMA/ICL/BioEnvis – Coordinateur (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • E. Jeanneau : CDHL, ICL (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • P. Pittet : NanoLyon, FRAMA et ICL (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • J. Briolay : DTamb, BioEnvis (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • C. Oger : PRABI, BioEnvis (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • C. Pera : Modélisation et Sc. numérique Fr FLMSN (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • R. Chiriac : Analyse thermique, ICL (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • Anne Baudouin (CCRMN)
  • Virginie Gueguen-Chaignon (PSF)
  • Brigitte Prevel (ILMTECH)